Selon saint Luc

Selon saint Luc
Vitrail de Nonancourt

samedi 13 décembre 2014

Serviteur de l'homme - Le tome 3 de la trilogie des lectures pastorales


"Serviteur de l'homme" vient de paraître en version papier sur Amazon à prix coûtant et sous forme d'epub en version gratuite sous ce lien.

Il constitue le troisième volet de mes "Lectures pastorales" qui a commencé par la publication de mes lectures de Marc, mais surtout de Jean (A genoux devant l'homme), de Luc (Chemins de Miséricorde), puis des Actes des Apôtres (Chemins d'Eglise).
"Serviteur de l'homme" reprend Chemins d'Eglise (inclus dans ce nouveau recueil) et le complète par :
- Une lecture chronologique des lettres attribuées à Paul
- Une longue annexe sur l'humilité du Christ (Kénose) et sur son invitation au service (Diaconie)

mercredi 19 février 2014

L'aventure continue : Lecture commentée des Actes

Ce blog a continué sa lecture de Luc avec une approche identique des Actes des apôtres...

Puis, comme pour "Chemins de miséricorde", vient de paraître  "Chemins d'Eglise, une lecture "pastorale" des Actes des apôtres".

Après la lente contemplation de l’Évangile, il nous a paru intéressant de continuer sur la lancée. Un voyage au long cours, où abandonne l’explication de texte pour entrer en résonance et en contemplation avec le récit.
Ici, nous poursuivrons dans cet axe qui se veut plus « pastoral » et « spirituel » que théologique ou exégétique. Comment, 2.000 ans plus tard, pouvons-nous réagir à l’histoire de l’arrivée de l’Esprit sur des hommes peu préparés et un peu désarçonnés par la résurrection de leur compagnon ? Quels écueils et quelles leçons pour notre monde ? Voici les questions de fond qui habitent cette recherche.

L'intégrale de cette lecture des actes est maintenant disponible gratuitement au format e-pub sous le lien suivant. Il est aussi disponible à prix "réduit" sur le lien suivant et dans quelques jours sur Amazon/Kindle.

Ces publications numériques restent modifiables. N'hésitez pas à continuer à contribuer à cette lecture qui peut être interactive.


Essai de compte rendu de lecture


Il serait prétentieux de vouloir conclure cette longue traversée de l'évangile de Luc, pour deux raisons :
La première est que cet Évangile n’a pas fini d’être lu, commenté et approprié. Il est livré, au même titre que les trois autres testaments de la vie de Jésus comme autant de graines dans le champ du monde. À chacun de les recevoir dans son champ, comme autant de semences à faire fructifier.
La deuxième est que ce travail ne pourra rester, même pour l’auteur de ces petits commentaires, que des pistes d’appropriation personnelle.
Tout juste peut-on expliquer le titre choisi à cet essai : « chemins de miséricorde » (cf. post précédent). Pour moi, le trait le plus saillant de Luc, était, a priori dans les paraboles du chapitre XV. Au terme de cet exercice, ces paraboles ont conservé leur pertinence et s’insèrent même dans une dimension plus vaste, propre à l’auteur. Et pourtant, nous l’avons vu, au cours de cette lecture, il demeure des tensions, ouvertes au sein même des chapitres qui montrent que Luc, en dépit de ces ouvertures vers la miséricorde n’était pas insensible à une vision plus apocalyptique, à des jugements où des préceptes moraux. Ces tensions ne sont pas uniques. On les retrouve jusque dans l'Église d’aujourd’hui. À nous de trouver, au sein de ce texte et à la lumière symphonique et quadri-chromique des 4 évangiles, un chemin pour retourner au centre*, ce à quoi le Christ nous appelle : un amour sans lequel tout n’est que parole qui résonne.
À l’aune de cette lecture, quelques grands traits ressortent, notamment ce souci de faire découvrir la bonne nouvelle du salut.
Depuis le cantique de Zacharie jusqu’à la parabole de la vigne, Luc cherche, notamment à partir de l’Écriture, à nous faire entrer dans cette vision d’un plan de Dieu. Sa bonne connaissance de l’Ancien Testament lui permet de tracer une œuvre originale, qui s’écarte du tronçon commun dont Marc paraît, pour plusieurs exégètes, le premier interprète.
Cet axe historique, renforcé par l’Évangile de l’enfance est une bonne façon de percevoir ce mystère de l’incarnation. À ce titre, on pourrait ajouter la touche finale que constitue le récit des pèlerins d’Emmaüs. Il existe plusieurs essais de plan pour cet évangile. Nous privilégierons celui là en ce qu'il fait apparaître les strates de lecture


mardi 18 février 2014

Chemins de miséricorde - L'intégrale de Luc commentée en epub gratuit


Pour saluer la fin de cette lecture de Luc, je propose maintenant une version e.pub gratuite téléchargeable sous ce lien : "Chemins de miséricorde". Une autre manière de lire et contempler Luc sur votre tablette.
Elle comporte index et recherche thématique.
Une version papier de Chemin de miséricorde est également disponible à tout petit prix, sous le lien ci-dessus.
Vous pouvez continuer à me faire part de vos commentaires en ligne sur ce site.

A paraître : à la suite de ce blog, une lecture cursive des Actes des apôtres...

Luc 24, 33-53 - Apparition du ressuscité


33 Sur l'heure même, ils partirent et retournèrent à Jérusalem ; et ils trouvèrent réunis les Onze et leurs compagnons, 
34 qui disaient : " Réellement le Seigneur est ressuscité, et il est apparu à Simon. "
35 Et eux de raconter ce qui (s'était passé) sur le chemin, et comment il avait été reconnu par eux à la fraction du pain.
36 Comme ils discouraient ainsi, lui se trouva au milieu d'eux et leur dit :" Paix à vous ! "
37 Saisis de stupeur et d'effroi, ils croyaient voir un esprit.
38 Et il leur dit : " Pourquoi êtes-vous troublés, et pourquoi des pensées s'élèvent-elles dans vos cœurs?
39 Voyez mes mains et mes pieds ; c'est bien moi. Touchez-moi et constatez, car un esprit n'a ni chair ni os, comme vous voyez que j'en ai. "
40 Et ce disant, il leur montra ses mains et ses pieds.
41 Comme ils ne croyaient pas encore à cause de leur joie et qu'ils étaient dans l'étonnement, il leur dit : " Avez-vous ici quelque chose à manger? "
42 Ils lui donnèrent un morceau de poisson grillé.
43 Il le prit et en mangea devant eux.
44 Il leur dit : " C'est bien là ce que je vous ai dit quand j'étais encore avec vous : qu'il fallait que tout ce qui est écrit de moi dans la loi de Moïse, les Prophètes et les Psaumes s'accomplît. "
45 Alors il leur ouvrit l'intelligence pour comprendre des Écritures ;
46 et il leur dit : " Ainsi il est écrit que le Christ devait souffrir et ressusciter des morts le troisième jour, 
47 et que le repentir pour la rémission des péchés doit être prêché en son nom à toutes les nations, à commencer par Jérusalem.
48 Vous êtes témoins de ces choses.
49 Et voici que je vais envoyer sur vous ce qui a été promis par mon Père. Quant à vous, demeurez dans la ville jusqu'à ce que vous soyez d'en haut revêtus de force. "
50 Et il les emmena jusque vers Béthanie, et, levant les mains, il les bénit.
51 Et tandis qu'il les bénissait, il s'éloigna d'eux, et il était enlevé vers le ciel.
52 Et eux, après l'avoir adoré, retournèrent à Jérusalem avec grande joie.
53 Et ils étaient continuellement dans le temple, louant et bénissant Dieu.

lundi 17 février 2014

Luc 24, 13-16 – Les pèlerins d’Emmaüs


13 Or, ce même jour, deux d'entre eux se rendaient à un bourg, nommé Emmaüs, distant de Jérusalem de soixante stades, 
14 et ils causaient entre eux de tous ces événements.
15 Tandis qu'ils causaient et discutaient, Jésus lui-même, s'étant approché, se mit à faire route avec eux ;
16 mais leurs yeux étaient empêchés de le reconnaître.
17 Il leur dit : " De quoi vous entretenez-vous ainsi en marchant? " Et ils s'arrêtèrent tout tristes.
18 L'un d'eux, nommé Cléophas, lui dit : " Tu es bien le seul qui, de passage à Jérusalem, ne sache pas ce qui s'y est passé ces jours-ci ! "
19 Il leur dit : " Quoi? " Ils lui dirent : " Ce qui concerne Jésus de Nazareth, qui fut un prophète puissant en œuvres et en parole devant Dieu et tout le peuple ;
20 et comment nos grands prêtres et nos chefs l'ont livré pour être condamné à mort et l'ont crucifié.
21 Quant à nous, nous espérions que ce serait lui qui délivrerait Israël ; mais, en plus de tout cela, on est au troisième jour depuis que cela s'est passé.
22 Aussi bien, quelques femmes, des nôtres, nous ont jetés dans la stupeur : étant allées de grand matin au sépulcre, 
23 et n'ayant pas trouvé son corps, elles sont venues dire même qu'elles avaient vu une apparition d'anges qui disaient qu'il est vivant.
24 Quelques-uns de nos compagnons s'en sont allés au sépulcre et ont bien trouvé (toutes choses) comme les femmes avaient dit :, mais lui, ils ne l'ont point vu. "
25 Et lui leur dit : " O (hommes) sans intelligence et lents de cœur pour croire à tout ce qu'ont dit les prophètes !
26 Ne fallait-il pas que le Christ souffrît cela pour entrer dans sa gloire? "
27 Et commençant par Moïse et (continuant) par tous les prophètes, il leur expliqua, dans toutes les Écritures, ce qui le concernait.
28 Ils approchèrent du bourg où ils se rendaient, et lui feignit de se rendre plus loin.
29 Mais ils le contraignirent, disant : " Reste avec nous, car on est au soir et déjà le jour est sur son déclin. " Et il entra pour rester avec eux.
30 Or, quand il se fut mis à table avec eux, il prit le pain, dit la bénédiction, puis le rompit et le leur donna.
31 Alors leurs yeux s'ouvrirent, et ils le reconnurent ; et il disparut de leur vue.
32 Et ils se dirent l'un à l'autre : " Est-ce que notre cœur n'était pas brûlant en nous, lorsqu'il nous parlait sur le chemin, tandis qu'il nous dévoilait les Écritures? "

dimanche 16 février 2014

Luc 24, 1-12 – Visite au tombeau


1 Mais le premier jour de la semaine, de grand matin, elles allèrent au sépulcre, portant les aromates qu'elles avaient préparés.
2 Or elles trouvèrent la pierre roulée de devant le sépulcre ;
3 et, étant entrées, elles ne trouvèrent pas le corps du Seigneur Jésus.
4 Tandis qu'elles étaient perplexes à ce sujet, voici que deux hommes, en vêtement éblouissant, se présentèrent à elles.
5 Comme elles étaient prises de peur et inclinaient le visage vers la terre, ils leur dirent : " Pourquoi cherchez-vous parmi les morts celui qui est vivant?
6 Il n'est point ici, mais il est ressuscité. Souvenez-vous de ce qu'il vous a dit, lorsqu'il était encore en Galilée, 
7 disant que le Fils de l'homme devait être livré aux mains d'hommes pécheurs, être crucifié et ressusciter le troisième jour. "
8 Et elles se ressouvinrent de ses paroles et, 
9 à leur retour du sépulcre, elles annoncèrent toutes ces choses aux Onze et à tous les autres.
10 Or c'étaient la Magdaléenne Marie, Jeanne et Marie (mère) de Jacques ; et les autres, leurs compagnes, en disaient autant aux apôtres.
11 Et ces paroles leur parurent du radotage et ils ne les crurent point.
12 Pierre partit et courut au sépulcre ; et, se penchant, il vit les bandelettes seules ; et il s'en retourna chez lui, s'étonnant de ce qui s'était passé.

samedi 15 février 2014

Luc 23, 48-56 – L’ensevelissement

48 Et toutes les foules rassemblées à ce spectacle, après voir regardé ce qui s'était passé, s'en retournaient en se frappant la poitrine.
49 Tous ceux de sa connaissance se tenaient à distance, ainsi que les femmes qui l'avaient suivi depuis la Galilée, pour voir (tout) cela.
50 Et alors un homme, nommé Joseph, qui était membre du conseil, homme bon et juste,
51 — il n'avait donné son assentiment à leur résolution ni à leur acte, — d'Arimathie, ville juive, qui attendait le royaume de Dieu,
52 cet (homme) alla trouver Pilate pour lui demander le corps de Jésus ;
53 il le descendit, l'enveloppa d'un linceul, et le déposa dans un sépulcre taillé dans le roc, où personne n'avait encore été mis.
54 C'était le jour de Préparation, et le sabbat commençait.
55 Ayant suivi (Joseph), les femmes qui étaient venues de la Galilée avec (Jésus), considérèrent le sépulcre et comment son corps (y) avait été déposé.
56 S'en étant retournées, elles préparèrent des aromates et des parfums ; et, pendant le sabbat, elles demeurèrent en repos, selon le précepte.




vendredi 14 février 2014

Luc 23, 47 – Vraiment cet homme


47 Le centurion, ayant vu ce qui s'était passé, glorifia Dieu, disant :" Réellement, cet homme était un juste. "


jeudi 13 février 2014

Luc 23, 44-46 – La mort de Jésus


44 Il était alors environ la sixième heure, et il se fit des ténèbres sur la terre entière jusqu'à la neuvième heure, 
45 le soleil s'étant éclipsé, et le voile du sanctuaire se fendit par le milieu.
46 Et Jésus clama d'une voix forte : " Père, je remets mon esprit entre vos mains. " Et, ce disant, il expira.



mercredi 12 février 2014

Luc 23, 32-43 – Les deux larrons


32 On menait aussi deux autres, des malfaiteurs, pour être exécutés avec lui.
33 Lorsqu'ils furent arrivés au lieu appelé Calvaire, ils l'y crucifièrent, ainsi que les malfaiteurs, l'un à droite, l'autre à gauche.
34 Et Jésus disait : " Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font. " Et se partageant ses vêtements, ils les tirèrent au sort.
35 Le peuple se tenait là et regardait. Même les chefs raillaient, disant : " Il en a sauvé d'autres, qu'il se sauve lui-même, s'il est le Christ de Dieu, l'Élu ! "
36 Les soldats aussi se moquèrent de lui, s'avançant pour lui présenter du vinaigre, et disant :
37 " Si tu es le roi des Juifs, sauve-toi toi-même ! "
38 Il y avait aussi au-dessus de lui une inscription en caractères grecs, latins et hébraïques : " Celui-ci est le roi des Juifs. "
39 Or, l'un des malfaiteurs, mis en croix l'injuriait, disant : " N'es-tu pas le Christ? Sauve-toi toi-même et sauve-nous ! "
40 Mais l'autre le reprenait, disant : " Tu n'as pas même la crainte de Dieu, toi qui subis la même condamnation !
41 Pour nous, c'est justice, car nous recevons ce que méritent les choses que nous avons faites ; mais lui n'a rien fait de mal. "
42 Et il dit : " Jésus, souvenez-vous de moi, quand vous reviendrez avec votre royauté. "
43 Et il lui dit : " Je te le dis en vérité, aujourd'hui tu seras avec moi dans le paradis. "

mardi 11 février 2014

Luc 23, 26-31 – Simon de Cyrène


26 Comme ils l'emmenaient, ils saisirent un certain Simon de Cyrène, qui revenait de la campagne, et ils le chargèrent de la croix, pour qu'il la portât derrière Jésus.
27 Or, il était suivi d'une grande masse du peuple et de femmes qui se frappaient la poitrine et se lamentaient sur lui.
28 Se tournant vers elles, Jésus dit : " Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous-mêmes et sur vos enfants, 
29 car voici venir des jours où l'on dira : Heureuses les stériles, et les entrailles qui n'ont point enfanté et les mamelles qui n'ont point allaité !
30 Alors on se mettra à dire aux montagnes : Tombez sur nous ! et aux collines : Recouvrez-nous !
31 Car, si l'on traite ainsi le bois vert, qu'en sera-t-il du sec? "


lundi 10 février 2014

Luc 23, 1-25 – Le procès


1 Alors toute l'assemblée s'étant levée, ils le menèrent à Pilate ;
2 et ils se mirent à l'accuser, en disant : " Nous avons trouvé que cet homme détourne notre nation en l'empêchant de payer les impôts à César et en disant de lui-même qu'il est Christ-roi. "
3 Pilate l'interrogea, disant : " Es-tu le roi des Juifs? " Jésus lui répondit :" Tu le dis. "
4 Pilate dit aux grands prêtres et aux foules : " Je ne trouve rien de coupable en cet homme. "
5 Mais eux insistaient avec force, disant : " Il soulève le peuple, enseignant par toute la Judée, depuis la Galilée, où il a commencé, jusqu'ici. "
6 À ces mots, Pilate demanda si l'homme était Galiléen ;
7 et apprenant qu'il était de la juridiction d'Hérode, il le renvoya à Hérode, qui, lui aussi, était à Jérusalem en ces jours-là.
8 Hérode, en voyant Jésus, se réjouit fort, car depuis longtemps il avait le désir de le voir, pour ce qu'il entendait dire de lui, et il espérait lui voir faire quelque miracle.
9 Il lui adressa beaucoup de questions, mais lui ne répondit rien.
10 Or les grands prêtres et les scribes se trouvaient là, l'accusant avec force.
11 Hérode le traita avec mépris, ainsi que ses hommes d'armes, se moqua de lui et, après l'avoir revêtu d'un vêtement de couleur éclatante, il le renvoya à Pilate.
12 En ce jour même, Hérode et Pilate devinrent amis, eux qui auparavant étaient en inimitié entre eux.
13 Pilate, ayant convoqué les grands prêtres, les chefs et le peuple, 
14 leur dit : " Vous m'avez amené cet homme comme détournant le peuple ; or j'ai instruit l'affaire devant vous et je n'ai rien trouvé de coupable en cet homme quant aux choses dont vous l'accusez ;
15 ni Hérode non plus, car il nous l'a renvoyé ; c'est bien qu'il n'a rien fait qui mérite la mort.
16 Je le relâcherai donc après l'avoir fait châtier. "
17 Or il était obligé, à chaque fête, de leur relâcher quelqu'un.
18 Mais tous ensemble ils crièrent : " Fais mourir celui-ci, et relâche-nous Barabbas ! "
19 lequel était en prison à cause d'une sédition qui avait eu lieu dans la ville et d'un meurtre.
20 Et de nouveau Pilate, qui désirait relâcher Jésus, s'adressa à eux ;
21 mais ils clamaient, disant : " Crucifie ! crucifie-le ! "
22 Pour la troisième fois, il leur dit : " Qu'a-t-il donc fait de mal? Je n'ai rien trouvé en lui qui mérite la mort. Donc, après l'avoir fait châtier, je le relâcherai. "
23 Mais ils insistaient avec de grands cris, demandant qu'il fût crucifié, et leurs cris allaient grandissant.
24 Alors Pilate décréta qu'il serait fait selon leur demande.
25 Il relâcha celui qui avait été mis en prison pour sédition et meurtre, qu'ils demandaient, et il livra Jésus à leur volonté.



dimanche 9 février 2014

Luc 22, 55-71 – Le reniement de Pierre


55 Ayant allumé du feu au milieu de la cour, ils s'assirent autour, et Pierre s'assit parmi eux.
56 Une servante, qui le vit assis près de la flamme, le dévisagea et dit :" Celui-là aussi était avec lui. "
57 Mais il nia, en disant : " Femme, je ne le connais point. "
58 Un peu après, un autre, l'ayant vu, dit : " Toi aussi, tu en es. " Mais Pierre dit : " Homme, je n'en suis point. "
59 Et une heure environ s'étant écoulée, un autre affirma avec force : " Pour sûr, celui-là aussi était avec lui ; aussi bien, il est Galiléen. "
60 Pierre dit : " Homme, je ne sais ce que tu dis. " Et à l'instant, comme il parlait encore, un coq chanta.
61 Et le Seigneur, s'étant retourné, arrêta son regard sur Pierre, et Pierre se souvint de la parole du Seigneur, comme il lui avait dit : " Avant que le coq ait chanté aujourd'hui, tu me renieras trois fois. "
62 Et étant sorti, il pleura amèrement.
63 Et ceux qui le tenaient se moquaient de lui et le frappaient.
64 Et lui ayant voilé (le visage), ils l'interrogeaient, disant : " Prophétise ! Quel est celui qui t'a frappé? "
65 Et ils proféraient contre lui beaucoup d'autres injures.
66 Quand il fit jour, se réunit le conseil des anciens du peuple, grands prêtres et scribes ; et ils l'amenèrent à leur tribunal.
67 Ils dirent : " Si tu es le Christ, dis-le-nous. " Il leur dit : " Si je vous le dis, vous ne le croirez pas ;
68 et si je vous interroge, vous ne répondrez pas.
69 Mais dès maintenant le Fils de l'homme sera assis à la droite de la puissance de Dieu. "
70 Ils dirent tous : " Tu es donc le Fils de Dieu? " Il leur répondit : " Vous le dites : je le suis. (ego eimi)"
71 Et ils dirent : " Qu'avons-nous encore besoin de témoignage? Car nous l'avons nous-mêmes entendu de sa bouche. "

samedi 8 février 2014

Luc 22, 46-54 – Le baiser de Judas


46 Et il leur dit : " Pourquoi dormez-vous? Levez-vous et priez, afin que vous n'entriez point en tentation. "
47 Comme il parlait encore, voici (venir) une foule, et le nommé Judas, l'un des Douze, les précédait. Il s'approcha de Jésus pour lui donner un baiser.
48 Et Jésus lui dit : " Judas, c'est par un baiser que tu livres le Fils de l'homme ! "
49 Ceux qui étaient autour de lui, voyant ce qui allait arriver, dirent :" Seigneur, si nous frappions du glaive? "
50 Et l'un d'eux frappa le serviteur du grand prêtre et lui emporta l'oreille droite.
51 Jésus répondit : " Laissez (faire) jusque-là ! " Et touchant l'oreille, il le guérit.
52 Et Jésus dit à ceux qui étaient venus contre lui, grands prêtres, commandants du temple et anciens : " Comme contre un brigand, vous êtes sortis avec des glaives et des bâtons !
53 Alors que chaque jour j'étais avec vous dans le temple, vous n'avez pas porté les mains sur moi. Mais c'est (maintenant) votre heure et la puissance des Ténèbres. "
54 S'étant saisis de lui, ils l'emmenèrent et le firent entrer dans la maison du grand prêtre. Or Pierre suivait de loin.



vendredi 7 février 2014

Luc 22, 39-45 – Le mont des Oliviers


39 Étant sorti, il s'en alla, comme de coutume, vers le mont des Oliviers ; les disciples aussi l'accompagnèrent.
40 Lorsqu'il fut à l'endroit, il leur dit : " Priez afin de ne pas entrer en tentation. "
41 Et il s'éloigna d'eux environ d'un jet de pierre ; et, s'étant mis à genoux, il priait, disant :
42 " Père, si vous voulez, détournez de moi ce calice. Cependant, que ce ne soit pas ma volonté, mais la vôtre qui soit faite. "
43 Et lui apparut, (venant) du ciel, un ange qui le réconfortait.
44 Et, se trouvant en agonie, il priait plus instamment, et sa sueur devint comme des gouttes de sang, qui tombaient sur la terre.
45 S'étant relevé de (sa) prière, il vint vers les disciples, qu'il trouva plongés dans le sommeil à cause de la tristesse.


jeudi 6 février 2014

Luc 22, 28-34 – La trahison de Simon


28 Vous, vous êtes ceux qui sont demeurés constamment avec moi dans mes épreuves ;
29 et moi, je vous attribue la royauté comme mon Père me l'a attribuée, 
30 afin que vous mangiez et buviez à ma table dans mon royaume ; et vous siégerez sur des trônes, jugeant les douze tribus d'Israël.
31 Simon, Simon, voici que Satan vous a réclamés pour vous passer au crible comme le froment.
32 Mais moi, j'ai prié pour toi, afin que ta foi ne défaille point ; et toi, quand tu seras revenu, affermis tes frères. "
33 Il lui dit : " Seigneur, je suis prêt à aller avec vous et en prison et à la mort. "
34 Mais il dit : " Je te le dis, Pierre, le coq ne chantera pas aujourd'hui que tu n'aies trois fois nié me connaître. "



mercredi 5 février 2014

Luc 22, 21-27 – Le plus grand


21 Cependant voici que la main de celui qui me trahit est avec moi sur la table.
22 Car le Fils de l'homme s'en va selon ce qui est décrété ; mais malheur à l'homme par qui il est trahi ! "
23 Et ils se mirent à se demander entre eux qui pouvait bien être celui d'entre eux qui allait faire cela.
24 Il y eut aussi parmi eux une dispute : lequel d'entre eux devait passer pour le plus grand ?
25 Et il leur dit : " les rois des nations leur commandent en maîtres, et ceux qui exercent empire sur elles se font appeler Bienfaiteurs.
26 Vous, (ne faites) pas ainsi ; mais que le plus grand parmi vous devienne comme le plus jeune, et celui qui gouverne comme celui qui sert.
27 Qui, en effet, est le plus grand, celui qui est à table ou celui qui sert? N'est-ce pas celui qui est à table? Or moi, au milieu de vous, je suis comme celui qui sert.



mardi 4 février 2014

Luc 22, 14-20 – Le dernier repas


14 Quand l'heure fut venue, il se mit à table et les apôtres avec lui ;
15 et il leur dit : " J'ai ardemment désiré manger cette pâque avec vous avant de souffrir.
16 Car, je vous le dis, je ne la mangerai plus jusqu'à ce qu'elle soit accomplie dans le royaume de Dieu. "
17 Et, prenant une coupe, il rendit grâces et dit : " Prenez-la et partagez entre vous.
18 Car, je vous le dis, je ne boirai plus désormais du produit de la vigne, jusqu'à ce que le royaume de Dieu soit venu. "
19 Et il prit du pain, et, après avoir rendu grâces, il le rompit et le leur donna, en disant : " Ceci est mon corps, donné pour vous. Faites ceci en mémoire de moi. "
20 Et pareillement (pour) la coupe, après qu'ils eurent soupé, en disant :" Cette coupe est la nouvelle alliance en mon sang, répandu pour vous.


lundi 3 février 2014

Luc 22, 7-13 – Préparatifs de la pâque


7 Vint le jour des Azymes, où l'on devait sacrifier la pâque.
8 Il envoya Pierre et Jean, disant : " Allez nous faire les préparatifs de la pâque pour que nous la mangions. "
9 Ils lui dirent : " Où voulez-vous que nous fassions les préparatifs? "
10 Il leur dit : " Voici : en entrant dans la ville, vous rencontrerez un homme portant une cruche d'eau ; suivez-le dans la maison où il pénétrera, 
11 et vous direz au maître de la maison : " Le Maître te fait dire : Où est la salle, où je pourrai manger la pâque avec mes disciples? "
12 Et il vous montrera une chambre du haut, vaste et meublée : faites là les préparatifs. "
13 Ils partirent et trouvèrent (les choses) comme il le leur avait dit ; et ils firent les préparatifs de la pâque.



dimanche 2 février 2014

Luc 22, 1-6 – Judas


1 Or la fête des Azymes, qu'on appelle Pâque, approchait ;
2 et les grands prêtres et les scribes cherchaient comment ils pourraient le faire périr ; car ils craignaient le peuple.
3 Or Satan entra dans Judas, surnommé Iscariote, qui était du nombre des Douze.
4 Et il s'en alla conférer avec les grands prêtres et les commandants (du temple) sur le moyen de le leur livrer.
5 Ils furent dans la joie et convinrent de lui donner de l'argent.
6 Il se dit d'accord ; et il cherchait une occasion favorable pour le leur livrer sans tumulte de foule.



samedi 1 février 2014

Luc 21, 29-38 – Le figuier et l’été


29 Et il leur dit une parabole : " Voyez le figuier et tous les arbres :
30 quand déjà ils bourgeonnent, à cette vue vous savez de vous-mêmes que déjà l'été est proche.
31 Ainsi, quand vous verrez ces choses arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche.
32 Je vous le dis, en vérité, cette génération ne passera point que toutes (ces) choses ne soient arrivées.
33 Le ciel et la terre passeront, mais mes paroles ne passeront point.
34 Prenez garde à vous-mêmes, de peur que vos cœurs ne s'alourdissent dans les excès de table, l'ivrognerie et les soucis de la vie, et que ce jour ne fonde sur vous à l'improviste, 
35 comme un filet ; car il viendra sur tous ceux qui habitent sur la face de la terre entière.
36 Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous soyez en état d'échapper à tout ce qui doit arriver et de vous maintenir devant le Fils de l'homme. "
37 Pendant le jour, il enseignait dans le temple, mais il en sortait pour aller passer la nuit au mont dit des Oliviers.
38 Et tout le peuple, de bon matin, venait à lui dans le temple pour l'écouter.


vendredi 31 janvier 2014

Luc 21, 5-28 – Les jours viendront…


5 Comme quelques-uns disaient du temple qu'il était orné de belles pierres et d'offrandes votives, il dit :
6 " Des jours viendront où, de ce que vous regardez, il ne sera pas laissé pierre sur pierre qui ne soit renversée. "
7 Et ils l'interrogèrent, disant : " Maître, quand donc ces choses arriveront-elles, et quel sera le signe quand ces choses seront près d'avoir lieu? "
8 Il dit : " Prenez garde qu'on ne vous induise en erreur. Car beaucoup viendront sous mon nom, disant : " C'est moi, " et " Le temps est arrivé. "N'allez pas à leur suite.
9 Quand vous entendrez parler de guerres et de bouleversements, ne soyez pas terrifiés ; car il faut que cela arrive d'abord ; mais ce n'est pas tout de suite la fin. "
10 Il leur dit alors : " On se dressera nation contre nation, royaume contre royaume.
11 Il y aura de grands tremblements de terre et, par endroits, des pestes et des famines, et il y aura des choses effrayantes et de grands signes (venant) du ciel.
12 Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, on vous poursuivra, on vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous emmènera devant rois et gouverneurs, à cause de mon nom.
13 (Cela) aboutira pour vous au témoignage.
14 Prenez donc la résolution de ne pas vous exercer par avance à vous défendre, 
15 car moi, je vous donnerai bouche et science, auxquelles tous vos adversaires ne pourront ni résister ni contredire.
16 Vous serez livrés même par vos parents, vos frères, vos proches et vos amis, et ils en feront mettre à mort d'entre vous.
17 Vous serez en haine à tous à cause de mon nom.
18 Et pas un cheveu de votre tête ne périra.
19 C'est par votre constance que vous gagnerez vos âmes.
20 Mais lorsque vous verrez des armées investir Jérusalem, sachez alors que sa désolation est arrivée.
21 Alors, que ceux (qui seront) dans la Judée s'enfuient dans les montagnes, que ceux (qui seront) dans la (ville) s'en éloignent, et que ceux (qui seront) dans les campagnes n'y rentrent pas.
22 Car ce seront des jours de châtiment, en accomplissement de tout ce qui est écrit.
23 Malheur aux femmes qui seront enceintes et à celles qui allaiteront en ces jours-là, car il y aura grande détresse sur la terre et colère contre ce peuple !
24 Ils tomberont au fil de l'épée et ils seront emmenés captifs dans toutes les nations, et Jérusalem sera foulée aux pieds par les Gentils, jusqu'à ce que les temps des Gentils soient accomplis.
25 Et il y aura des signes dans le soleil, dans la lune et dans les astres, et, sur la terre, une angoisse des nations in quiètes du fracas de la mer et de son agitation, 
26 les hommes expirant de frayeur et d'anxiété pour ce qui doit arriver à l'univers, car les puissances des cieux seront ébranlées.
27 Alors on verra le Fils de l'homme venant dans une nuée avec grande puissance et grande gloire.
28 Quand ces choses commenceront à arriver, redressez-vous et relevez la tête, parce que votre délivrance approche. "

 

jeudi 30 janvier 2014

Luc 21, 1-4 – L’offrande de la veuve


1 En regardant, il vit les riches qui mettaient leurs offrandes dans le Trésor.
2 Il vit aussi une veuve misérable qui y mettait deux petites pièces, 
3 et il dit : " Vraiment, je vous le dis, cette pauvre veuve a mis plus que tous.
4 Car toux ceux-là, c'est de leur superflu qu'ils ont mis aux offrandes à Dieu ; mais elle, c'est de son indigence qu'elle a mis tous les moyens de subsistance qu'elle avait. "

mercredi 29 janvier 2014

Luc 20, 41-47 – Fils de David


41 Il leur dit : " Comment peut-on dire que le Christ est fils de David?
42 Car David lui-même dit dans le livre des Psaumes : Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Assieds-toi à ma droite, 
43 jusqu'à ce que j'aie mis tes ennemis (comme) escabeau de tes pieds.
44 David l'appelle donc "Seigneur ;" comment alors est-il son fils? "
45 Tandis que tout le peuple l'écoutait, il dit à ses disciples :
46 " Défiez-vous des scribes, qui aiment à se promener en robes longues, qui recherchent les premiers sièges dans les synagogues et les premières places dans les repas, 
47 qui dévorent les maisons des veuves et affectent de prier longuement : ces gens-là subiront une condamnation plus forte. "

mardi 28 janvier 2014

Luc 20, 27-40 – La loi et la résurrection


27 Quelques-uns des Sadducéens, qui soutiennent qu'il n'y a pas de résurrection, s'approchèrent et lui posèrent cette question :
28 " Maître, Moïse nous a prescrit : Si le frère de quelqu'un meurt ayant femme, et qu'il soit sans enfant, que son frère prenne la femme et suscite une postérité à son frère.
29 Il y avait donc sept frères ; le premier prit femme et mourut sans enfant.
30 Le second, 
31 puis le troisième, la prirent ; pareillement les sept ne laissèrent pas d'enfant et moururent.
32 Après, la femme aussi mourut.
33 Cette femme donc, à la résurrection, duquel d'entre eux devient-elle femme, car les sept l'ont eue pour femme? "
34 Jésus leur dit : " les enfants de ce siècle épousent et sont épousés ;
35 mais ceux qui ont été jugés dignes de parvenir au siècle à venir et à la résurrection des morts n'épousent pas et ne sont pas épousés ;
36 aussi bien ne peuvent-ils plus mourir : ils sont en effet semblables aux anges, et ils sont enfants de Dieu, étant enfants de la résurrection.
37 Mais que les morts ressuscitent, Moïse aussi l'a indiqué, au passage du Buisson, lorsqu'il dit : Le Seigneur, Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac et Dieu de Jacob.
38 Or il n'est pas Dieu de morts, mais de vivants, car pour lui, tous sont vivants. "
39 Quelques-uns des scribes, prenant la parole, dirent : " Maître, vous avez bien parlé. "
40 Et ils n'osaient plus lui poser aucune question.

lundi 27 janvier 2014

Luc 20, 19-26 – Complot


19 Les scribes et les grands prêtres cherchèrent à mettre la main sur lui à l'heure même, mais ils craignirent le peuple ; ils avaient compris, en effet, qu'il avait dit cette parabole à leur adresse.
20 Ils l'épièrent et lui envoyèrent des gens apostés qui feignirent d'être justes, pour le prendre en faute en parole, afin de pouvoir le livrer à l'autorité et au pouvoir du gouverneur.
21 Et ils l'interrogèrent, disant : " Maître, nous savons que vous parlez et enseignez avec droiture, et que vous ne faites acception de personne, mais que vous enseignez la voie de Dieu en (toute) vérité.
22 Nous est-il permis, ou non, de payer l'impôt à César? "
23 Ayant compris leur fourberie, il leur dit : " Pourquoi me tentez-vous?
24 Montrez-moi un denier. De qui porte-t-il image et inscription? " Ils dirent : " De César. "
25 Et il leur dit : " Ainsi donc, rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu. "
26 Et ils ne purent le prendre en faute pour un mot devant le peuple ; et, pris d'admiration pour sa réponse, ils gardèrent le silence



dimanche 26 janvier 2014

Luc 20, 9-18 – La vigne


9 Et il se mit à dire au peuple cette parabole : " Un homme planta une vigne et l'afferma à des vignerons ; puis il partit en voyage pour un long temps.
10 Au temps (voulu), il envoya un serviteur aux vignerons pour qu'ils lui donnassent (sa part) du fruit de la vigne. Mais les vignerons, l'ayant battu, le renvoyèrent les mains vides.
11 Il dépêcha encore un autre serviteur ; mais, l'ayant aussi battu, ils le chargèrent d'outrages et le renvoyèrent les mains vides.
12 Il en dépêcha encore un troisième ; mais, lui aussi, ils le blessèrent et le jetèrent dehors.
13 Le maître de la vigne dit : " Que ferai-je? Je dépêcherai (vers eux) mon fils bien-aimé ; peut-être auront-ils égard à lui. "
14 Mais, quand les vignerons le virent, ils se firent les uns aux autres cette réflexion : " Voici l'héritier ; tuons-le pour que l'héritage devienne nôtre. "
15 Et l'ayant jeté hors de la vigne, ils le tuèrent. Que leur fera donc le maître de la vigne?
16 Il viendra et fera périr ces vignerons, et il donnera la vigne à d'autres. "Ce qu'ayant entendu, ils dirent : " À Dieu ne plaise ! "
17 Mais, fixant le regard sur eux, il dit : " Qu'est-ce donc que cette Écriture : La pierre qu'ont rejetée ceux qui bâtissaient est devenue tête d'angle?
18 Qui conque tombe sur cette pierre sera brisé ; et celui sur qui elle tombera, elle l'écrasera. "





samedi 25 janvier 2014

Luc 20, 1-20 – Par quel pouvoir ?


1 Or un jour, comme il enseignait le peuple dans le temple et annonçait la bonne nouvelle, survinrent les grands prêtres et les scribes avec les anciens, 
2 et ils lui dirent : " Dites-nous, par quel pouvoir faites-vous cela? Ou qui est celui qui vous a donné ce pouvoir? "
3 Il leur répondit : " Moi aussi, je vous demanderai une chose. Dites-moi :
4 Le baptême de Jean, était-il du ciel ou des hommes? "
5 Mais ils se firent en eux-mêmes cette réflexion : " Si nous disons : " Du ciel, " il dira : " Pourquoi n'avez-vous pas cru en lui? "
6 Et si nous disons : " Des hommes, " le peuple entier nous lapidera, car il est persuadé que Jean était un prophète. "
7 Ils répondirent donc qu'ils ne savaient d'où (il était).
8 Et Jésus leur dit : " Moi non plus, je ne vous dis pas par quel pouvoir je fais cela. "

vendredi 24 janvier 2014

Luc 19, 39-43 – Les pierres crieront.


39 De la foule quelques Pharisiens lui dirent : " Maître, réprimandez vos disciples ! "
40 Il répondit : " Je vous les dis, si ceux-ci se taisent, les pierres crieront. "
41 Et quand il fut proche, voyant la ville, il pleura sur elle, 
42 disant : " Si, en ce jour, tu avais connu, toi aussi, ce qui était pour (ta) paix ! Mais maintenant cela demeure caché à tes yeux.
43 Car vont venir sur toi des jours où tes ennemis établiront contre toi un retranchement, t'investiront et te serreront de toute part ;
44 ils t'abattront à terre, ainsi que tes enfants (qui sont) chez toi, et ils ne laisseront pas en toi pierre sur pierre, parce que tu n'as pas connu le moment où tu as été visitée. "
45 Étant entré dans le temple, il se mit à chasser ceux qui vendaient, 
46 leur disant : " Il est écrit : Et ma maison sera maison de prière, et vous en avez fait une caverne de voleurs. "
47 Et il enseignait chaque jour dans le temple. Les grands prêtres et les scribes cherchaient à le faire périr, ainsi que les chefs du peuple ;
48 mais ils ne trouvaient pas ce qu'ils pourraient faire, car le peuple entier était, en l'écoutant, suspendu à ses lèvres.

jeudi 23 janvier 2014

Luc 19, 28-48 – Vous trouverez un ânon.


28 Après avoir dit cela, il marchait en tête, montant à Jérusalem.
29 Lorsqu'il approcha de Bethphagé et de Béthanie, près du mont appelé des Oliviers, il envoya deux de ses disciples, 
30 en disant : " Allez au village qui est en face ; en y entrant, vous trouverez un ânon attaché, sur lequel aucun homme ne s'est jamais assis ; après l'avoir détaché, amenez-le.
31 Et si quelqu'un vous demande : " Pourquoi le détachez-vous? " vous direz ainsi : " Le Seigneur en a besoin. " "
32 S'en étant allés, ceux qui étaient envoyés trouvèrent (les choses) comme il leur avait dit.
33 Comme ils détachaient l'ânon, ses maîtres leur dirent : " Pourquoi détachez-vous l'ânon? "
34 Ils dirent : " Le Seigneur en a besoin. "
35 Et ils l'amenèrent à Jésus ; puis, ayant jeté leurs manteaux sur l'ânon, ils firent monter Jésus.
36 Tandis qu'il avançait, ils étendaient leurs manteaux sur le chemin.
37 Lorsqu'il était déjà proche de la descente du mont des Oliviers, toute la troupe des disciples transportés de joie se mirent à louer Dieu à haute voix pour tous les miracles qu'ils avaient vus, 
38 disant : " Béni soit celui qui vient, le roi, au nom du Seigneur ! Paix dans le ciel, et gloire au plus haut des cieux ! "


mercredi 22 janvier 2014

Luc 19, 11-27 – Les dix mines


11 Comme ils écoutaient cela, il ajouta une parabole, parce qu'il était proche de Jérusalem et qu'ils pensaient que le royaume de Dieu allait apparaître aussitôt.
12 Il dit donc : " Un homme de haute naissance s'en alla dans un pays lointain pour recevoir la dignité royale et revenir ensuite.
13 Ayant appelé dix de ses serviteurs, il leur donna dix mines et leur dit :" Faites-les valoir jusqu'à ce que je revienne. "
14 Or ses concitoyens le haïssaient, et ils envoyèrent une députation derrière lui pour dire : " Nous ne voulons pas de celui-là pour notre roi. "
15 Quand il fut de retour, après avoir reçu la dignité royale, il se fit appeler ces serviteurs auxquels il avait donné l'argent, pour savoir quel profit chacun en avait tiré.
16 Le premier se présenta et dit : " Seigneur, votre mine a rapporté dix mines. "
17 Il lui dit : " Très bien, bon serviteur ; puisque tu as été fidèle en chose infime, tu auras le gouvernement de dix villes. "
18 Le second vint et dit : " Votre mine, Seigneur, a produit cinq mines. "
19 À lui aussi il dit : " Et toi, deviens gouverneur de cinq villes. "
20 Et un autre vint et dit : " Seigneur, voici votre mine que j'ai tenue serrée dans un linge.
21 Car j'avais peur de vous, parce que vous êtes un homme dur : vous retirez ce que vous n'avez pas mis en dépôt, et vous moissonnez ce que vous n'avez pas semé. "
22 Il lui dit : " Je te juge sur ce qui vient de ta bouche, mauvais serviteur ! Tu savais que je suis un homme dur, retirant ce que je n'ai pas mis en dépôt et moissonnant ce que je n'ai pas semé ;
23 alors pourquoi n'as-tu pas mis mon argent à la banque? Et à mon retour, je l'aurais recouvré avec un intérêt. "
24 Et il dit à ceux qui étaient là : " Ôtez-lui la mine et donnez-la à celui qui a dix mines. "
25 Ils lui dirent : " Seigneur, il a (déjà) dix mines ! "
26 (Il répliqua) : " Je vous le dis : À celui qui a on donnera ; mais à celui qui n'a pas, on ôtera même ce qu'il a.
27 Quant à mes ennemis, ceux qui n'ont pas voulu que je règne sur eux, amenez-les ici et égorgez-les devant moi. "




mardi 21 janvier 2014

Luc 19, 1-10 – Zachée


1 Étant entré dans Jéricho, il traversait (la ville).
2 Et voici qu'un homme appelé du nom de Zachée, qui était un publicain-chef et qui était riche, 
3 cherchait à voir Jésus, qui il était ; et il ne le pouvait pas à cause de la foule, car il était petit de taille.
4 Courant en avant, il monta sur un sycomore pour le voir, car il devait passer par là.
5 Quand il arriva à cet endroit, Jésus leva les yeux et lui dit : " Zachée, hâte-toi de descendre, car aujourd'hui il faut que je demeure dans ta maison. "
6 Il se hâta de descendre et le reçut avec joie.
7 Ce que voyant, ils murmuraient tous, disant : " Il est entré pour loger chez un pécheur. "
8 Or Zachée, s'étant arrêté, dit au Seigneur : " Voici, Seigneur, je donne aux pauvres la moitié de mes biens ; et si j'ai fait du tort à quelqu'un, je rends le quadruple. "
9 Jésus lui dit : " Le salut est arrivé aujourd'hui pour cette maison, parce que lui aussi est fils d'Abraham.
10 Car le Fils de l'homme est venu chercher et sauver ce qui était perdu. "

lundi 20 janvier 2014

Luc 18, 35-43 – L’aveugle de Jéricho


35 Comme il approchait de Jéricho, il se trouva qu'un aveugle était assis sur le bord du chemin, qui mendiait.
36 Entendant passer la foule, il demanda ce que c'était.
37 On l'informa que c'était Jésus de Nazareth qui passait.
38 Et il s'écria : " Jésus, fils de David, ayez pitié de moi ! "
39 Ceux qui marchaient devant lui commandèrent avec force de faire silence ; mais il criait beaucoup plus fort : " Fils de David, ayez pitié de moi ! "
40 Jésus, s'étant arrêté, ordonna qu'on le lui amenât ; et quand il se fut approché, il lui demanda :
41 " Que veux-tu que je te fasse? " Il dit : " Seigneur, que je voie ! "
42 Et Jésus lui dit : " Vois ! Ta foi t'a sauvé. "
43 Et à l'instant il vit, et il le suivait en glorifiant Dieu. Et tout le peuple, à cette vue donna louange à Dieu.


dimanche 19 janvier 2014

Luc 18, 31-34 – Monter à Jérusalem


31 Prenant auprès de lui les Douze, il leur dit : " Voici que nous montons à Jérusalem et que va s'accomplir pour le Fils de l'homme tout ce qui a été écrit par les prophètes.
32 En effet, il sera livré aux Gentils, sera bafoué, sera outragé, et sera couvert de crachats ;
33 et, après l'avoir flagellé, on le fera mourir, et il ressuscitera le troisième jour. "
34 Et eux ne comprirent rien à cela ; c'était pour eux un langage caché et ils ne savaient pas ce qui (leur) était dit.



samedi 18 janvier 2014

Luc 18, 18-30 – Le jeune homme riche


18 Et un certain chef lui demanda : " Bon Maître, en quoi faisant entrerai-je en possession de la vie éternelle? "
19 Jésus lui dit : " Pourquoi m'appelles-tu bon? Nul n'est bon que Dieu seul.
20 Tu connais les commandements : Ne commets pas l'adultère, ne tue pas, ne dérobe pas, ne porte pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère. "
21 Il dit : " J'ai observé tous ces (commandements) depuis ma jeunesse. "
22 Ayant entendu (cela), Jésus dit : " Une chose encore te fait défaut : vends tout ce que tu as, distribue-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, et suis-moi. "
23 Lorsqu'il eut entendu cela, il devint tout triste, car il était fort riche.
24 Le voyant (triste), Jésus dit : " Combien difficilement ceux qui ont les richesses pénétreront dans le royaume de Dieu !
25 Il est, en effet, plus aisé pour un chameau de passer par le trou d'une aiguille, que pour un riche d'entrer dans le royaume de Dieu. "
26 Ceux qui entendaient dirent : " Et qui peut être sauvé? "
27 Il dit : " Ce qui est impossible aux hommes est possible à Dieu. "
28 Et Pierre dit : " Voici que nous, quittant ce que nous avions, nous vous avons suivi. "
29 Il leur dit : " Je vous le dis, en vérité, nul n'aura quitté maison, ou femme, ou frères, ou parents, ou enfants, à cause du royaume de Dieu, 
30 qui ne reçoive plusieurs fois autant en ce temps-ci, et, dans le siècle à venir, la vie éternelle. "


vendredi 17 janvier 2014

Luc 18, 15-17 – Les petits enfants


15 On lui amenait aussi les tout petits pour qu'il les touchât ; ce que voyant, les disciples les gourmandaient.
16 Mais Jésus les appela à lui, disant : " Laissez les petits enfants venir à moi, et ne les en empêchez pas ; car le royaume de Dieu est à ceux qui leur ressemblent.
17 Je vous le dis, en vérité : qui ne recevra pas comme un petit enfant le royaume de Dieu n'y entrera point. "



jeudi 16 janvier 2014

Luc 18, 9-14 – Le pharisien et le publicain


9 Il dit encore cette parabole à l'adresse de certains qui avaient en eux-mêmes la conviction d'être justes et qui méprisaient les autres :
10 " Deux hommes montèrent au temple pour prier, l'un Pharisien et l'autre publicain.
11 Le Pharisien, s'étant arrêté, priait ainsi en lui-même : " O Dieu, je vous rends grâces de ce que je ne suis pas comme le reste des hommes, qui sont rapaces, injustes, adultères, ni encore comme ce publicain.
12 Je jeûne deux fois la semaine ; je paie la dîme de tout ce que j'acquiers. "
13 Le publicain, se tenant à distance, n'osait pas même lever les yeux au ciel ; mais il se frappait la poitrine en disant : " O Dieu, ayez pitié de moi le pécheur ! "
14 Je vous le dis, celui-ci descendit dans sa maison justifié, plutôt que celui-là ; car qui conque s'élève sera abaissé, et qui s'abaisse sera élevé. "



mercredi 15 janvier 2014

Luc 18, 1 – La justice rendue


1 Et il leur disait une parabole sur la nécessité de toujours prier et de ne pas se lasser.
2 Il dit : " Il y avait dans une ville un juge qui ne craignait point Dieu et n'avait point égard aux hommes.
3 Et il y avait dans cette ville une veuve qui venait à lui et disait : " Fais-moi justice de mon adversaire. "
4 Et pendant un temps il ne le voulait pas. Après quoi cependant il se dit en lui-même : " Encore que je ne craigne pas Dieu et que je n'aie pas égard aux hommes, 
5 néanmoins, parce que cette veuve m'importune, je lui ferai justice, pour qu'elle ne vienne pas me rompre la tête éternellement. "
6 Et le Seigneur dit : " Écoutez ce que dit le juge inique !
7 Et Dieu ne ferait pas justice à ses élus qui crient à lui nuit et jour, lui qui use de patience envers eux?
8 Je vous le dis, il leur fera justice promptement. Seulement, quand le Fils de l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre?"


mardi 14 janvier 2014

Luc 17, 20-37 – Le royaume vient.


20 Interrogé par les Pharisiens : " Quand vient le royaume de Dieu? " il leur répondit, disant : " Le royaume de Dieu ne vient pas avec (des signes) à observer ;
21 et on ne dira pas : " Il est ici ! " ou : " Il est là ! " car voici que le royaume de Dieu est au dedans de vous. "
22 Il dit à ses disciples : " Viendra un temps où vous désirerez voir un seul des jours du Fils de l'homme, et vous ne le verrez point.
23 On vous dira : " Il est là ! Il est ici ! " N'y allez pas, ne courez pas après.
24 Car, comme l'éclair qui jaillit d'un point du ciel brille jusqu'à un autre point du ciel, ainsi en sera-t-il du Fils de l'homme, en son jour.
25 Mais il faut d'abord qu'il souffre beaucoup et qu'il soit rejeté par cette génération.
26 Et comme il arriva aux jours de Noé, ainsi arrivera-t-il aux jours du Fils de l'homme.
27 On mangeait, on buvait, on épousait, on était épousé, jusqu'au jour où Noé entra dans l'arche, et le déluge vint qui les fit périr tous.
28 Pareillement, comme il arriva aux jours de Lot : on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait ;
29 mais le jour où Lot sortit de Sodome, (Dieu) fit pleuvoir du ciel feu et soufre, et les fit périr tous.
30 De même en sera-t-il au jour où le Fils de l'homme se révélera.
31 Et en ce jour-là, que celui qui sera sur la terrasse, et dont les affaires seront dans la maison, ne descende pas pour les prendre ; et pareillement, que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière.
32 Souvenez-vous de la femme de Lot.
33 Celui qui cherchera à conserver sa vie la perdra, et celui qui la perdra la gardera vivante.
34 Je vous le dis : cette nuit-là, de deux (hommes) qui seront à la même table, l'un sera enlevé et l'autre laissé ;
35 de deux femmes qui moudront ensemble, l'une sera enlevée et l'autre laissée. "
37 Et prenant la parole, ils lui dirent : " Où Seigneur? " Il leur dit : " Où sera le corps, là aussi se rassembleront les aigles. "



lundi 13 janvier 2014

Luc 17, 11-19 – Dix lépreux


11 Et, comme il se rendait à Jérusalem, il passa par les confins de la Samarie et de la Galilée.
12 Et alors qu'il entrait dans un village, vinrent à sa rencontre dix lépreux, qui se tinrent à distance ;
13 et, élevant la voix, ils dirent : " Maître Jésus, ayez pitié de nous ! "
14 Les ayant vus, il leur dit : " Allez vous montrer aux prêtres. " Et, comme ils y allaient, ils furent guéris.
15 L'un d'entre eux, voyant qu'il était guéri, revint en glorifiant Dieu à haute voix, 
16 tomba à ses pieds la face contre terre et lui rendit grâces. Et c'était un Samaritain.
17 Prenant la parole, Jésus dit : " Est-ce que les dix n'ont pas été guéris? Et les neuf, où (sont-ils)?
18 Ne s'est-il trouvé parmi eux que cet étranger pour revenir rendre gloire à Dieu? "
19 Et il lui dit : " Lève-toi, va ; ta foi t'a sauvé. "


dimanche 12 janvier 2014

Luc 17, 7-10 – Serviteurs inutiles.


7 Qui d'entre vous, ayant un serviteur employé comme laboureur ou pâtre, lui dira à son retour des champs : " Vite, viens te mettre à table "?
8 Au contraire, ne lui dira-t-il pas : " Prépare-moi à dîner ; puis, tu te ceindras et tu me serviras jusqu'à ce que j'aie mangé et bu ; et après cela, toi, tu mangeras et boiras "?
9 Est-ce qu'il a de la reconnaissance à ce serviteur, parce qu'il a fait ce qui a été ordonné?
10 De même vous, quand vous aurez fait ce qui vous a été ordonné, dites :" Nous sommes des serviteurs inutiles ; nous avons fait ce que nous devions faire. "



samedi 11 janvier 2014

Luc 17, 5-6 – Le grain de sénevé


5 Et les apôtres dirent au Seigneur : " Augmentez notre foi ! "
6 Le Seigneur (leur dit) : " Si vous aviez de la foi comme un grain de sénevé, vous diriez à ce mûrier : " Déracine-toi, et replante-toi dans la mer, " et il vous obéirait.



vendredi 10 janvier 2014

Luc 17, 3-4 – Pardonner 7 fois.


3 Prenez garde pour vous-mêmes. Si ton frère vient à pécher, réprimande-le, et s'il se repent, pardonne-lui.
4 Et quand il pécherait contre toi sept fois le jour, et que sept fois il revienne à toi, disant : "Je me repens," tu lui pardonneras. "



jeudi 9 janvier 2014

Luc 17, 1-2 – Pas de scandale


1 Il dit à ses disciples : " On ne peut supposer qu'il n'arrivera pas de scandale ; mais malheur à celui par qui ils arrivent !
2 Il serait plus utile pour lui qu'on lui suspende autour du cou une pierre de meule et qu'on le lance dans la mer, plutôt qu'il ne scandalise un de ces petits.



mercredi 8 janvier 2014

Luc 16, 19-31 – Le pauvre Lazare


19 Il y avait un homme riche qui s'habillait de pourpre et de lin et qui, chaque jour, festoyait splendidement.
20 Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d'ulcères
21 et désireux de se rassasier de ce qui tombait de la table du riche ; et même, les chiens venaient lécher ses ulcères.
22 Or il arriva que le pauvre mourût, et il fut emporté par les anges dans le sein d'Abraham. Le riche aussi mourut, et on lui donna la sépulture.
23 Dans l'enfer, il leva les yeux, en proie aux tourments, et il aperçut de loin Abraham, et Lazare dans son sein.
24 Et il s'écria : " Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare pour qu'il trempe dans l'eau le bout de son doigt et me rafraîchisse la langue, car je souffre dans cette flamme. "
25 Abraham dit : " Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et pareillement Lazare ses maux. Maintenant il est consolé ici, et toi tu souffres.
26 Et avec tout cela, entre nous et vous a été établi un grand abîme, de sorte que ceux qui voudraient passer d'ici vers vous ne le pourraient pas, et que [ceux] de là-bas ne traversent pas non plus vers nous. "
27 Et il dit : " Je te prie donc, père, de l'envoyer à la maison de mon père, 
28 — car j'ai cinq frères, — pour leur attester (ces choses) de peur qu'ils ne viennent, eux aussi, dans ce lieu de tourment. "
29 Abraham dit : " Ils ont Moïse et les prophètes : qu'ils les écoutent ! "
30 Il dit : " Non, père Abraham ; mais si quelqu'un de chez les morts va vers eux, ils se repentiront. "
31 Il lui dit : " S'ils n'écoutent pas Moïse et les prophètes, même si quelqu'un ressuscitait d'entre les morts, ils ne seraient pas persuadés. "

mardi 7 janvier 2014

Luc 16, 16-18 – Pas un trait de la Loi.


16 Jusqu'à Jean, (c'était) la Loi et les prophètes ; depuis lors, le royaume de Dieu est annoncé et chacun le force pour y entrer.
17 Mais il est plus facile que le ciel et la terre passent, que ne tombe un seul trait de la Loi.
18 Qui conque répudie sa femme et en épouse une autre, commet l'adultère ; et celui qui épouse la femme répudiée par son mari, commet l'adultère.



lundi 6 janvier 2014

Luc 16, 15 – Dieu connaît vos cœurs


15 Et il leur dit : " Vous, vous êtes ceux qui se font justes aux yeux des hommes ; mais Dieu connaît vos cœurs ; car ce qui est élevé parmi les hommes est abomination aux yeux de Dieu.



dimanche 5 janvier 2014

Luc 16, 1-14 – L’intendant malhonnête

1 Il disait aussi à ses disciples : " Il était un homme riche qui avait un intendant ; celui-ci lui fut dénoncé comme dissipant ses biens.

2 Il l'appela et lui dit : " Qu'est-ce que j'entends dire de toi? Rends compte de ton intendance, car tu ne pourras plus être intendant. "

3 Or l'intendant se dit en lui-même : " Que ferai-je, puisque mon maître me retire l'intendance? Bêcher, je n'en ai pas la force ; mendier, j'en ai honte.

4 Je sais ce que je ferai pour que, quand je serai destitué de l'intendance, (il y ait des gens) qui me reçoivent chez eux. "

5 Ayant convoqué chacun des débiteurs de son maître, il dit au premier :" Combien dois-tu à mon maître? "

6 Il dit : " Cent mesures d'huile. " Et il lui dit : " Prends ton billet, assieds-toi vite et écris : cinquante. "

7 Ensuite il dit à un autre : " Et toi, combien dois-tu? " Il dit : " Cent mesures de froment. " Et il lui dit : " Prends ton billet et écris : quatre-vingts. "

8 Et le maître loua l'intendant malhonnête d'avoir agi d'une façon avisée. C'est que les enfants de ce siècle sont plus avisés à l'égard de ceux de leur espèce que les enfants de la lumière.

9 Et moi je vous dis : Faites-vous des amis avec la Richesse malhonnête, afin que, lorsqu'elle viendra à manquer, ils vous reçoivent dans les pavillons éternels.

10 Qui est fidèle dans les petites choses est fidèle aussi dans les grandes, et qui est malhonnête dans les petites choses est malhonnête aussi dans les grandes.

11 Si donc vous n'avez pas été fidèles pour la Richesse malhonnête, qui vous confiera le (bien) véritable?

12 Et si vous n'avez pas été fidèles pour le (bien) d'autrui, qui vous donnera le vôtre?

13 Nul domestique ne peut servir deux maîtres : car ou il haïra l'un et aimera l'autre, ou il s'attachera à l'un et méprisera l'autre. Vous ne pouvez servir Dieu et la Richesse. "

14 Les Pharisiens, qui étaient amis de l'argent, écoutaient tout cela, et ils se moquaient de lui.

samedi 4 janvier 2014

Luc 15, 11-32 – Le fils prodigue


11 Il dit encore : " Un homme avait deux fils.
12 Le plus jeune dit à son père : " Mon père, donne-moi la part de biens qui doit me revenir. " Et il leur partagea son avoir.
13 Peu de jours après, le plus jeune fils, ayant tout réalisé, partit pour un pays lointain, et il y dissipa son bien en menant une vie de prodigue.
14 Lorsqu'il eut tout dépensé, survint une grande famine dans ce pays, et il commença à sentir le besoin.
15 Et il alla se mettre au service d'un habitant de ce pays, qui l'envoya dans ses champs paître des porcs.
16 Et il eût bien voulu se remplir le ventre des caroubes que mangeaient les porcs, mais personne ne lui en donnait.
17 Alors, rentrant en lui-même, il dit : " Combien de mercenaires de mon père ont du pain en trop, et moi, ici, je meurs de faim ! "
18 Je me lèverai et j'irai à mon père, et je lui dirai : Mon père, j'ai péché contre le ciel et envers toi ;
19 je ne suis plus digne d'être appelé ton fils : traite-moi comme l'un de tes mercenaires. "
20 Et il se leva et alla vers son père .Comme il était encore loin, son père le vit ; et, touché de compassion, il courut, se jeta à son cou, et le couvrit de baisers.
21 Le fils lui dit : " Mon père, j'ai péché contre le ciel et envers toi ; je ne suis plus digne d'être appelé ton fils. "
22 Mais le père dit à ses serviteurs : " Vite, apportez la plus belle robe et l'en revêtez ; mettez-lui un anneau au doigt et des chaussures aux pieds ;
23 et amenez le veau gras, tuez-le ; et mangeons, festoyons :
24 car mon fils que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il a été retrouvé. " Et ils se mirent à festoyer.
25 Or son fils aîné était aux champs. Quand, à son retour, il approcha de la maison, il entendit de la musique et des chœurs.
26 Ayant appelé un des serviteurs, il s'enquit de ce que cela pouvait être.
27 L'autre lui dit : " Votre frère est arrivé, et votre père a tué le veau gras, parce qu'il l'a recouvré bien portant. "
28 Mais il se mit en colère, et il ne voulait pas entrer. Son père sortit pour l'en prier.
29 Et il répondit à son père : " Voilà tant d'années que je te sers, sans avoir jamais transgressé un ordre de toi, et jamais tu ne m'as donné, à moi, un chevreau pour festoyer avec mes amis.
30 Mais, quand est revenu ton fils que voilà, qui a dévoré ton avoir avec des courtisanes, tu as tué pour lui le veau gras ! "
31 Il lui dit : " Toi, mon enfant, tu es toujours avec moi, et tout ce qui est à moi est à toi.
32 Mais il fallait festoyer et se réjouir, car ton frère que voici était mort, et il est revenu à la vie ; il était perdu, et il a été retrouvé. "


vendredi 3 janvier 2014

Luc 15, 7-10 – La drachme perdue


8 Ou bien, quelle est la femme ayant dix drachmes qui, si elle perd une drachme, n'allume une lampe, ne balaie la maison, et ne cherche avec soin jusqu'à ce qu'elle l'ait retrouvée?
9 et quand elle l'a retrouvée, elle convoque les amies et les voisines et leur dit : " Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé la drachme que j'avais perdue. "
10 Ainsi, je vous le dis, il y a de la joie chez les anges de Dieu pour un seul pécheur qui se repent. "


jeudi 2 janvier 2014

Luc 15, 1-6 – La brebis perdue


1 Tous les publicains et les pécheurs s'approchaient de lui pour l'entendre.
2 Et les Pharisiens et les scribes murmuraient, disant : "Cet homme accueille des pécheurs et mange avec eux."
3 Et il dit à leur adresse cette parabole :
4 "Qui d'entre vous, ayant cent brebis, s'il en perd une, ne laisse pas les quatre-vingt-dix-neuf autres dans le désert, pour aller après celle qui est perdue, jusqu'à ce qu'il l'ait retrouvée?
5 Et quand il l'a retrouvée, il la met sur ses épaules tout joyeux et, 
6 de retour à la maison, il convoque les amis et les voisins et leur dit :" Réjouissez-vous avec moi, car j'ai retrouvé ma brebis qui était perdue."
7 Ainsi, je vous le dis, il y aura plus de joie dans le ciel pour un seul pécheur qui se repent, que pour quatre-vingt-dix-neuf justes qui n'ont pas besoin de repentance.


mercredi 1 janvier 2014

Luc 14, 34-35 - Le sel de la terre


34 [Certes] le sel est bon; mais si le sel s'affadit, avec quoi l'assaisonnera-t-on?
35 Inutile et pour la terre et pour le fumier, on le jette dehors. Qui a des oreilles pour entendre entende ! "